Blogue

Ode à la nature, le tracé d’un rêve de vie

22.10.2016 | Krystine St-Laurent
Ode à la nature, biographie de Krystine St-Laurent

Tous les matins, beau temps, mauvais temps, Krystine sort sur ses terres pour marcher avec ses animaux ; chats, chien, poules, canards et même grenouilles sont du rendez-vous.

Après une séance de yoga matinale où les salutations au soleil s’enchainent, il est essentiel pour Krystine de se reconnecter à cette nature, autant extérieure qu’intérieure.« C’est tellement beau que ça ne peut faire autrement que de nous rendre heureux, » s’exclame-t-elle. « Je nourris ce que j’ai besoin de nourrir et je le sens dans mon corps si je ne le fais pas. Si je n’arrive pas à faire ce petit rituel, l’acuité n’est pas là et la réaction au stress n’est pas la même. »

Pourtant, lorsqu’elle regarde quelques années en arrière, rien ne laissait présager cette vie, sinon cette envie profondément ancrée en elle de se laisser aller à ses rêves. C’est à 35 ans que Krystine saute le pas. D’une carrière confortable dans le domaine de la pharmaceutique, après avoir été également infirmière, elle décide d’honorer une promessequ’elle s’était faite alors qu’elle avait à peine 5 ans, déménager en campagne, la vraie !

« J’ai une carrière très remplie et non-traditionnelle. J’ai travaillé dans l’industrie pharmaceutique pendant plusieurs années, comme infirmière de recherche, en soins intensifs, urgence, cardiologie bref, un tracé qui n’est pas conventionnel. J’ai même travaillé comme infirmière de vol (aérien) pour rapatrier des gens malades à l’extérieur du pays. Je suis une passionnée de découvrir de nouvelles choses et d’apprendre. 

Dans mon cheminement, je me suis rendu compte qu’un grand pourcentage de nos médicaments est fait à partir des molécules de plantes, que les plantes en elles-mêmes ont des propriétés », raconte cette passionnée. »

Krystine trouve alors une terre agricole près de Québec. Elle quitte la ville, son travail et tous ses repères pour se consacrer à sa passion, les plantes. « Changer de vie. Décider de bâtir un projet. Quand on fait ce cheminement-là, ce n’est pas toujours clair et quand j’ai déménagé, je ne savais pas du tout ce que cela allait donner. J’ai fait des changements, parce que j’étais prête à les faire, et les sacrifices qui vont avec. On ne peut pas avoir le beurre, l’argent du beurre… et le sourire de l’infirmière, » s’amuse Krystine, « mais l’univers m’a vraiment bien servi. »

Ce que les plantes ont à nous offrir de plus beau…

Lorsqu’elle regarde les photos de sa terre à ses débuts et ce qu’elle en a fait aujourd’hui, le résultat est impressionnant, à commencer par la création de ses jardins et de sa gamme d’huiles herbales infusées Inspirata Nature, avec les plantes de chez nous ! « La raison pour laquelle j’ai créé ces huiles, c’est qu’elles n’existaient pas. Et ce que j’ai fait aussi a littéralement transformé son quotidien. « Naturellement, j’ai découvert l’ayurvéda par le monde des plantes. C’est vraiment la branche médicale du yoga. C’est un mode de vie, une philosophie, un rituel. La sagesse qu’elle contient, cette médecine, pour moi, d’où je viens, de tout ce que je connais du monde médical et de tout ce que j’ai pu découvrir, c’est celle qui me fait vibrer le plus, parce qu’elle nous rappelle que nous faisons partie de la nature, que nous ne sommes pas différents », insiste Krystine.

Pour parfaire ses connaissances sur l’ayurvéda, elle part en Californie, au Chopra Center, où elle y fait de merveilleuses rencontres et découvertes. « L’Ayurvéda n’appartient pas à une élite. Cette connaissance appartient au peuple aussi, et c’est ce que j’aime en médecine ayurvédique. » Elle revientau Québec avec un mandat : rendre cette médecine ancestrale accessible à tous.
C’est entre autres par le biais de l’automassage abhyanga, encore trop peu connu au Québec, que Krystine s’engage dans cette voie. « L’automassage avec les huiles herbales infusées, c’est un must parce que selon la philosophie ayurvédique, l’huile a un effet qui est nettoyant et purifiant.

La façon de prendre les plantes par la peau, c’est méconnu, mais c’est une sagesse qui existe depuis 5 000 ans. Donc pour avoir un processus de régénérescence, il faut détoxifier,purifier et régénérer. Prendre le temps de s’huiler le soir avant de s’endormir, après la douche le matin avec des plantes qui vont fouetter, qui seront vraiment tonifiantes (j’ai une huile qui s’appelle la défripante !), ça fait tout son sens. Et j’arrive au moment où les gens ont besoin de se retrouver avec conscience », explique Krystine.
Prendre soin de soi, être et respirer dans la conscience, être entouré de vrai, de frais… Krystine déplore le fait que l’on en soit souvent déconnecté et cherche à recréer cette connexion perdue. « On se rend compte que la façon dont on a fonctionné dans les dernières années ne marche pas. On vend des terres agricoles pour construire des centres d’achats, des maisons. On se déconnecte de plus en plus d’une agriculture qui elle aussi est déconnectée, parce qu’elle vise unegrande échelle… »

Sur sa terre, Krystine respecte la nature et cherche à transmettre le plus de vitalité possible grâce aux plantes qu’elle cultive de A à Z. « L’huile herbale infusée, c’est la plante dans son entièreté, non-transformée qui a été infusée. Plus une plante est transformée, plus elle perd de vitalité, de véracité.

Et surtout, le fait de planter les plantes que je fais infuser dans les huiles, on a la totale. Je sais comment elle pousse, comment elle a été entretenue, séchée et transformée pour aller dans les huiles. Et je reçois des messages de partout : “je suis addict, car mon corps, ma peau, ma vitalité en redemandent.”

On développe un savoir-faire maintenant depuis plus de 7 ans… et c’est vivant ! Les odeurs ne sont jamaispareilles, parce que ça change. Et dans la vie, il n’y a qu’une seule constante, c’est le changement ! »

Rendre l’ayurvéda et la sagesse des plantes accessibles à tous

Pour mener à bien son mandat, Krystine regorge de projets et d’idées ! En plus de la création de sa gamme d’huiles herbales infusées, elle donne aussi des conférences, des formations et des ateliers. Vous pouvez également la voir à la barre de l’émission Santé ! La vie !, diffusée sur MAtv, qu’elle produit et coanime avec France Gauthier pour la deuxième saison et où vous pouvez également profiter des précieux conseils de Patrick Désautels,propriétaire de l’entreprise Un chef Mon chef.

« Ma force, c’est la crédibilité que j’ai. Mon but, c’est de simplifier. Je suis capable de comprendre le côté traditionnel et historique, et j’ai envie que les gens se rappellent, par exemple, que le gingembre infusé dans de l’eau chaude est excellent contre les nausées, que le citron, c’est un léger diurétique… De remettre au gout du jour ce que j’ai dans mon assiette, maissurtout aussi de comprendre ce que ça fait dans le corps. »

À côté de son émission, Krystine travaille aussi actuellement à l’écriture d’un livre qui devrait être au printemps 2017 et qui portera sur l’ayurvéda et la sagesse des plantes du Québec. Énormément de projets plus motivants les uns que es autres et qui ne peuvent faire autrement que de conforter Krystine dans son nouveau projet de vie qui touche de plus en plus les gens. « Ils veulent venir faire du bénévolat dans les jardins. Et mon rêve (quand j’en parle, j’ai le trémolo dans la voix), c’est de redonner aux gens le gout de réaliser qu’on peut avoir un impact sur notre environnement, et qu’il faut prendre la parole quand il s’agit de la qualité de l’eau, des terres agricoles qu’on a besoin pour se nourrir, de redonner le gout de jardiner! Donc mon rêve dans les 15 ou 20 prochaines années, c’est exactement ça : c’est d’avoir des gens qui me supportent dans ce que j’ai bâti et que je puisse continuer à déployer des projets utiles. »

En attendant son livre… une suggestion de lecture par Krystine St-Laurent pour découvrir l’ayurvéda :
Santé parfaite de Deepak Chopra

Santé! la Vie !

© Inspirata Nature par Krystine St-Laurent | Conception web Valérie Provost